Rechercher

Mon témoignage


C'était un 09 Avril 2014, j'avais 22 ans et ma vie allait prendre un tournant que je n'aurais jamais imaginer.

Toute mon existence à été bouleversée ce jour là, elle se tenait debout en face de moi m'annonçant que j'étais positive au Vih et entrait dans la phase 3 ( terminale) mais je n'avais pas de symptômes à part la fatigue.

Mais revenons un peu en arrière .

Deux semaines auparavant j'avais fait la rencontre d'un jeune homme avec qui le courant passait bien et c'est lui qui m'a poussé à faire mon test.

Après l'annonce du résultat je suis passée par toutes les émotions ( pleurs, culpabilité, désespoir...) car en plus de devoir vivre avec cette nouvelle je devais garder ce lourd secret ( à la fin j'ai dis à mes amies hein )

Mais par la grâce de Dieu et au soutien de ma famille et de mes amis je me suis relevée. J'avais repris espoir en la vie et en un avenir meilleur, mais malheureusement je fus trahis ( tromperie, divulgation de ma maladie, rejet) par cet homme avec qui j'étais durant un an.

Je me souviens encore des mots qu'une de ses copines avaient écrit à mon sujet :

Tu préfères la mort à la vie

Elle ne te donneras pas d'enfants

Tu fais quoi avec cette chose

Et j'en passe. Ce fût une deuxième descente aux enfers et cette fois-ci j'ai fais une tentative de suicide mais là encore Dieu avait un autre plan pour ma vie.

Quelques mois plutard j'ai fais la rencontre de celui qui est à présent mon mari.

C'est à partir de cet instant que Dieu a complètement changé mon histoire !!

Deux semaines après notre rencontre je lui avoue pour la maladie et c'est avec stupéfaction que cet homme me dit que ce n'est absolument pas un problème pour lui et que l'amour qu'il a pour moi est au dessus de tout.


5 mois après nous célébrons notre mariage coutumier, s'en suit la naissance de notre 1ère fille, notre mariage civile et religieux 3 ans après et la naissance de notre deuxième fille.

Aujourd'hui je ne peux qu'être reconnaissante de tout ce que Dieu a fait pour moi, je suis heureuse plus que jamais et enfin prête à aider toutes les personnes qui traversent l'épreuve de la maladie ou autre par la création de mon blog Vivre Après et sa page Instagram.

Être positif au Vih ne signifie pas la fin de votre vie car avec les médicaments, une bonne hygiène de vie et un bon moral on peut vivre comme n'importe quelle personne.

Cette maladie ne doit plus être assimilée à la dépravation sexuelle, à l'homosexualité ou à la pauvreté.

Elle peut toucher n'importe qui et toutes les tranches d'âges et de classes sociales.

1 022 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout